exequatur


exequatur

exequatur [ ɛgzekwatyr ] n. m. inv.
• 1752; mot lat. « qu'il exécute », subj. du v. exsequi exécuter
1Dr. Décision par laquelle un tribunal rend exécutoire sur le territoire national un jugement ou un acte étranger. Donner l'exequatur.
2(1781) Dr. internat. publ. Décret par lequel le gouvernement d'un pays autorise un consul étranger à remplir ses fonctions dans ce pays.

exequatur nom masculin invariable (latin exequatur, qu'on exécute) Procédure rendant exécutoire sur le territoire français une décision judiciaire rendue à l'étranger ou une sentence arbitrale. ● exequatur (difficultés) nom masculin invariable (latin exequatur, qu'on exécute) Orthographe et prononciation On écrit exequatur, sans accent, mais on dit [&ph89; ;&ph91; ;&ph110; ;&ph89; ;&ph95; ;&ph107; ;&ph85; ;&ph104; ;&ph109; ;ʀ], en prononçant les e comme des é et -qua- comme quoi.

⇒EXEQUATUR, subst. masc. inv.
DROIT
A.— ,,Ordonnance du président du tribunal civil donnant force exécutoire à une sentence arbitrale`` (CAP. 1936).
B.— ,,Procédure permettant de donner force exécutoire en France à un jugement rendu par une juridiction étrangère`` (CIDA 1973).
C.— Décret gouvernemental d'un pays donnant droit à un consul étranger d'exercer ses fonctions dans ce pays :
... M. le marquis Maison, ambassadeur à Vienne (...) dit que M. de Metternich a refusé l'exequatur, et a donné l'ordre à M. l'ambassadeur d'Autriche à Paris de protester contre ma nomination.
STENDHAL, Corresp., t. 3, 1800-42, p. 8.
Prononc. et Orth. :[], [e-]. Cf. é-1. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1752 (Trév. Suppl.). Lat. ex(s)equatur 3e pers. du sing. subj. prés. du verbe ex(s)equi « qu'il exécute, qu'on exécute ». Fréq. abs. littér. :2. Bbg. DECHEIX (P.). Lang. jur. et fr. mod. Vie Lang. 1971, p. 96. — QUEM. DDL t. 12.

exequatur [ɛgzekwatyʀ] n. m. invar.
ÉTYM. 1752, Trévoux; mot lat., proprt « qu'il exécute », subj. du v. exsequi. → Exécuteur, exécution.
1 Dr. Décision par laquelle un tribunal rend exécutoire sur le territoire national un jugement ou un acte étranger. || Donner l'exequatur.
0 (…) les jugements rendus par des tribunaux étrangers et les actes reçus par des officiers étrangers ne sont exécutoires en France que s'ils ont reçu l'exequatur par jugement d'un tribunal civil français.
Dalloz, Nouveau répertoire de droit, Exécution des jugements et actes, art. 21.
Ordonnance par laquelle le président du tribunal civil donne force exécutoire à une sentence arbitrale.
2 (1781, in D. D. L.). Dr. internat. publ. Décret par lequel le gouvernement d'un pays autorise un consul étranger à remplir ses fonctions dans ce pays.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Exéquatur — Exequatur L exequatur est une procédure visant à donner dans un État, force exécutoire à un jugement rendu à l étranger. Le mot vient du latin ex(s)equatur 3e pers. du sing. subj. prés. du verbe ex(s)equi « qu il exécute, qu on… …   Wikipédia en Français

  • Exequatur — • A faculty which civil rulers impart to a Bull, papal Brief, or other ecclesiastical enactment in order to give it binding force in their respective territories Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Exequatur     Exequatur …   Catholic encyclopedia

  • Exequatur — Saltar a navegación, búsqueda Exequatur (Exequator o Execuator) es el conjunto de reglas conforme a las cuales el ordenamiento jurídico de un Estado verifica si una sentencia judicial emanada de un país extranjero reúne o no los requisitos que… …   Wikipedia Español

  • exequatur — exequátur s. n. [ qua pron. cva ] Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  EXEQUÁTUR s.n. invar. Autorizaţie dată de un şef de stat unui consul străin de a şi exercita funcţiile în ţara în care este trimis. [pron. ex sec vá . / …   Dicționar Român

  • exequátur — Latinismo procedente de la forma verbal latina exequatur (‘ejecútese’), que se emplea en español, como sustantivo masculino, con los sentidos de ‘autorización que otorga el jefe de un Estado a un cónsul extranjero para que pueda ejercer en dicho… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • exequátur — s. m. Beneplácito que o governo dá a um funcionário estrangeiro para exercer o seu cargo.   ‣ Etimologia: latim exequatur …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Exequatur — Ex e*qua tur, n. [L., 3d pers. sing. pres. subj. of exequi, exsequi, to perform, execute.] 1. A written official recognition of a consul or commercial agent, issued by the government to which he is accredited, and authorizing him to exercise his… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Exequātur — (Exsequatur, lat.), er übe aus; eine Regierung ertheilt das E., wenn sie einen bei ihr accreditirten Handelsconsul (s. Consul 3) anerkennt u. demselben die Ausübung seiner Functionen gestattet; sie zieht das E. zurück, wenn sich der Consul einer… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Exequātur — (lat., »er vollziehe«), Bezeichnung für den Akt, durch welchen die Ernennung eines Konsuls (auch Plazet, in der Türkei Berat genannt) durch Bestellungsbrief (lettres de provision) seitens des Absendestaates von seiten des Empfangsstaates… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Exequatur — Exequātur (lat., »er vollziehe!«), die von einer Regierung dem bei ihr akkreditierten Konsul einer fremden Macht erteilte Erlaubnis zur Ausübung seiner Funktionen …   Kleines Konversations-Lexikon